Mar 152017
 

Qui parmi vous n’a pas rêvé devant les nombreux et magnifiques lofts vus sur internet ? Les volumes, la lumière, les matériaux bruts sont en général incroyables. Vous vous dîtes sûrement que vous n’aurez jamais la possibilité de vivre dans ces décors, car il faut se réapproprier une ancienne usine, un garage, un atelier ? Pourtant, il est possible d’apporter de manière assez simple et authentique un aspect industriel à son intérieur, à condition de ne pas se contenter d’acheter de pâles copies dans les enseignes grand public. 

Must have n°1 : de la brique ou du béton

Pour planter le décor, il est vrai que le plus souvent un espace  industriel comme une ancienne usine possède des murs en briques, ou des éléments en béton. Ces matériaux bruts et basiques à l’origine donnent un cachet énorme à ces espaces réhabilités en logements.

decoration-industrielle-quatre-etapes-latelier-azimute-5

Planète déco

decoration-industrielle-quatre-etapes-latelier-azimute-7

Picslovin

Si vous n’avez pas la chance de découvrir un mur en brique chez vous lors de travaux, pas de panique, rien n’est perdu !

Si vous êtes téméraire, vous pouvez vous « amuser » à décaper tout votre plafond (si ce n’est pas un faux plafond) jusqu’à mettre tout le béton à nu, car la plupart des constructions modernes ont des dalles en béton. Bon, je vous avoue que c’est un peu … risqué peut-être.

Dans ce cas pas de problème, vous pouvez apporter cet esprit par des matériaux modernes.

Personnellement, je préfère le rendu de l’effet béton artificiel plutôt que des fausses briques, donc à choisir je partirais sur un plan de travail de cuisine recouvert de béton, ou pourquoi pas un sol effet béton (en carrelage très grand format), ou encore tout un pan de mur enduit façon béton.

Côté briques, les briques de parement ne sont pas particulièrement à mon goût, mais je trouve qu’à choisir les briquettes blanches passent pas mal.

Must have n°2 : du métal

Les anciennes usines et ateliers étaient particulièrement riches en métal : poutres, poteaux, verrières, mobilier… celui-ci était partout.

L’acier peut être intégré chez vous si vous faites faire des travaux comme une mezzanine, ou une verrière style atelier, qui donnera à coup sûr un air indus à votre intérieur.

décoration industrielle métal acier

Planète déco

décoration industrielle en 4 étapes

Ricardo Haiat

Evidemment si vous ne faites pas de gros travaux, ou si vous n’avez pas le budget pour des finitions acier, il existe d’autres possibilités plus accessibles pour intégrer le métal dans votre décoration industrielle. Rendez-vous aux puces, ou sur le site bien connu de petites annonces, et chinez de véritables pièces anciennes en métal : tabouret d’atelier, desserte à roulettes en métal, ou encore meuble vestiaire industriel… Vous trouverez chez Emmaüs, dans les recycleries ou sur internet des pièces vraiment intéressantes visuellement et pour des prix largement intéressants par rapport à du neuf, surtout quand on considère le cachet et l’émotion qu’ils apportent !

decoration-industrielle-quatre-etapes-latelier-azimute-3 decoration-industrielle-quatre-etapes-latelier-azimute-4

En version moderne, le métal c’est aussi l’aluminium comme dans la photo ci-dessous :

decoration-industrielle-quatre-etapes-latelier-azimute-2

Notre Loft

Pour s’en inspirer, il est possible de jouer avec la tôle ondulée brute pour recouvrir un mur de bar, ou un pan de mur de salon par exemple.

decoration-industrielle-quatre-etapes-latelier-azimute-13

decoration-industrielle-quatre-etapes-latelier-azimute-11

Mobile home living

Enfin, n’hésitez pas à ajouter un miroir du commerce « façon verrière », dont l’effet sera vraiment très bon et fort.

 

 

Must have n°3 : des pièces surdimensionnées

Dans une décoration industrielle, impossible de se passer de grandes pièces surdimensionnées comme des horloges, ou surtout des suspensions industrielles. D’autant que la lumière est une composante indispensable de la décoration.

On voit dans la photo ci-dessous comme dans toutes les autres photos de cet article que des plafonniers industriels font quasiment tout dans ce style de déco ! Ce sont des pièces phares, indispensables pour créer ce genre d’atmosphère.

decoration-industrielle-trois-etapes-2-latelier-azimute

Turbulences déco

Pensez pourquoi pas à installer toute une rampe de spots industriels comme ici en plus des grandes suspensions.

decoration-industrielle-quatre-etapes-latelier-azimute-4 (2)

Must have n°4  : du bois pour réchauffer

Enfin, utilisez du bois : planches de chantier ou de palettes récupérées, meubles chinés dans d’anciennes usines ou lycées, le bois réchauffera l’ambiance et apportera une authenticité supplémentaire.

Le plus simple et accessible sans doute : construisez vous une bibliothèque avec des planches de chantier simplement supportées par des équerres métalliques.
decoration-industrielle-quatre-etapes-latelier-azimute-9

For interieur

Autre option, chinez un établi ancien en bois ! Une pièce en général assez onéreuse, mais là encore tellement emblématique.

decoration-industrielle-quatre-etapes-latelier-azimute-10

Lovers of mint

Pour conclure sur le style industriel en décoration, je dirais qu’il est tout à fait possible de l’adapter dans un intérieur moderne, mais à condition de jouer la carte de l’authenticité. Pour la base de votre déco, inspirez-vous des anciennes usines, et empruntez leurs codes, plutôt que d’acheter tout fait dans le commerce des imitations moyennes.

Evidemment, la touche finale comme la grande suspension en métal ou le miroir façon verrière se trouveront plus facilement dans le commerce classique qu’en brocante. La lampe pour des raisons de sécurité électrique sera plus « rassurante » trouvée en magasin, et le miroir tout simplement car ce n’est pas un réel élément industriel mais qui s’en inspire.

Et vous, aimez-vous ce style de décoration ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Mar 082017
 

Si comme moi vous adorez retaper des meubles ou que vous aimeriez vous y mettre, ou que vous avez un plan de travail à poncer et huiler, ou un bricolage ponctuel à faire… vous vous êtes sûrement demandé quelle ponceuse choisir… Sans fil ou filaire, vibrante, à bande, excentrique… petit triangle ou plus gros « calibre »… Vous êtes perdus ? C’est un peu normal à mon avis 😉 Voici mon avis après quelques essais successifs !

Grâce à mon partenariat avec Bosch qui dure depuis quelques années, j’ai en effet pu tester différents modèles de ponceuses de leur gamme. Non pas que je recommande de prendre à tout pris du Bosch, mais c’est une marque fiable avec une garantie 3 ans, facile à trouver, et surtout, cela permet de se faire une idée sur les types de ponceuse. Libre à vous ensuite de choisir une autre marque.

1. J’ai eu d’abord une petite ponceuse vibrante sans fil : la PSM 10,8 Li , que j’avais testée ici notamment.

PSM 10_8_LI_BOSCH

C’est un petit modèle triangulaire, léger, plutôt puissant malgré tout… accessible car elle coûte une soixantaine d’euros, mais qui pour mon utilisation personnelle a vite trouvé ses limites. Il faut recharger la batterie toutes les 40 minutes environ, donc pour un gros travail, avoir absolument une deuxième batterie, ou beaucoup de patience ! La batterie se recharge très rapidement cependant. Je réserverais personnellement ce type de ponceuse à des plutôt non-bricoleurs qui veulent faire un travail ponctuel, ou bien pour certaines finitions qui nécessitent d’aller un peu dans les coins, car la forme triangulaire le permet. Autre inconvénient, cette ponceuse ne peut être raccordée à un aspirateur, ce qui devient vite indispensable pour un gros travail. Malgré tout, cette ponceuse m’a bien servi pendant quelques mois pour mes restaurations de meubles !

2. Je suis ensuite passée à la ponceuse filaire vibrante PSM 200 AES dont le test avait été réalisé ici, une ponceuse qui vaut 100€ environ.

L'atelier Azimuté - test ponceuse PSM 200 AES Bosch - vue d'ensemble

Déjà bien mieux car beaucoup plus puissante, plus grande aussi, avec deux plateaux dont l’un se sépare en deux parties, permettant d’avoir

  • un rectangle assez grand pour les grandes surfaces
  • un triangle « fer à repasser » pour les surfaces moyennes
  • un petit triangle pour les détails

Le fait d’être filaire permet de travailler de manière continue, sans se préoccuper d’une batterie à recharger. A l’atelier, je branche tout le temps cette ponceuse sur l’aspirateur, ce qui permet quand même d’atténuer très largement la poussière. Je trouve que le bac récupérateur de poussière fourni avec la ponceuse ne sert que très peu…

On peut régler finement la puissante de cette ponceuse, de 1 à 6. Elle est assez bruyante et il vaut mieux s’équiper d’un casque antibruit ou de bouchons. Par ailleurs, la vibration est un peu fatigante à la longue.

De mon côté, je n’avais jamais connu que les ponceuses vibrantes jusqu’à récemment, donc je ne pouvais pas comparer, mais c’est vrai que le travail est quand même assez long avec une ponceuse vibrante, et je trouve qu’il utilise beaucoup de papier abrasif (à noter d’ailleurs qu’un papier abrasif de qualité, et donc un peu plus cher, dure bien plus longtemps que le premier prix de votre magasin de bricolage !).

Ce modèle peut convenir à des personnes souhaitant poncer régulièrement un plan de travail, on quelques petits meubles, mais clairement pas de manière professionnelle.

3. Plus récemment, j’ai pu tester la ponceuse excentrique filaire PEX 400 AE

ponceuse-excentrique-bosch-pex-400-ae-atelier-azimute-0

ponceuse-excentrique-bosch-pex-400-ae-atelier-azimute-1

Comme vous le voyez, elle est fournie avec un bac récupérateur de poussière, mais le mieux est bien sûr de la raccorder à un aspirateur. J’avais tout une armoire à poncer, avec une ponceuse vibrante cela m’aurait au moins pris une heure si ce n’est plus. A noter que je souhaite repeindre cette armoire, je n’ai donc pas besoin d’un résultat impeccable. J’ai commencer par décirer l’armoire qui était cirée, c’est indispensable si on ne veut pas encrasser son abrasif très rapidement et donc consommer bien trop d’abrasif.

Et voici le résultat au bout de 15 min environ :

armoire-vitree-apres-poncage-1

Moi même je n’en revenais pas de n’avoir mis que 15 minutes pour cela (tous les autres côtés de l’armoire sont faits aussi) ! La ponceuse excentrique permet réellement un travail beaucoup plus rapide. Par ailleurs, elle est plutôt silencieuse en comparaison avec une vibrante, et bien moins fatigante pour les poignets, ce qui permet de travailler à la verticale plus facilement, d’autant que cette ponceuse reste plutôt légère.

Evidemment, avec une ponceuse ronde, impossible d’aller dans les angles, c’est donc un matériel à combiner avec une autre solution (petite ponceuse delta, ou vos mimines pourquoi pas!).

Personnellement autant vous dire que j’ai été totalement convaincue par cette ponceuse pour mon activité professionnelle, elle me permet de gagner beaucoup de temps et de travailler efficacement. Le modèle coûte 130€ ce qui n’est pas excessif pour un bricoleur « modéré ou fréquent » : je trouve que les 30€ de surcoût par rapport à la précédente se valent largement au vu du temps gagné !

Et j’ai utilisé bien moins d’abrasif, aussi. Seulement 2 feuilles, une en 80 et une en 120.

4. Il me fallait donc compléter pour aller dans les angles : je n’ai pas de ponceuse delta, j’aurais donc pu utiliser la précédente ponceuse vibrante, mais c’était cette fois l’occasion de tester l’option ponçage de l’outil multifonction PMF 350 CES. Cet outil permet un nombre large d’utilisation de sciage, raclage, ponçage… je n’ai pour l’instant testé que cette seule fonction.

outil-multifonction-PMF-350-CES-atelier-azimute-2

La première impression est que cet outil est très bruyant, mais comme on n’a que les angles à faire, on ne l’utilise pas trop longtemps. La puissance n’est pas réglable, il est donc « au max », et très efficace en terme de ponçage. J’ai très rapidement fait tous mes angles (à part qu’il y restait un peu de cire et j’ai donc dû utiliser plusieurs abrasifs).

armoire-vitree-apres-poncage-2

armoire-vitree-apres-poncage-3

Truc très pratique : on peut positionner le triangle de ponçage comme on le souhaite, il y a différentes « graduations », ce qui permet d’accéder facilement aux différents endroits à poncer. A noter qu’il est très facile de retirer la tête de l’outil pour le repositionner ou pour changer de fonction. Il y a une « manette » qu’il n’y a qu’à actionner pour déclipser l’outil. On l’aperçoit sur la première photo, notée « autoclic ».

Point un peu moins bon à noter, l’abrasif ne tenait pas très bien ce qui rendait le travail peu pratique. J’ai utilisé celui fourni dans le kit. Mais je vais en tester un autre prochainement, car il est possible que ce soit lié à la qualité de l’abrasif. Je vous tiendrai au courant pour les autres utilisations de cet outil multifonction !

 Mon verdict ? 

Pour une utilisation ultra ponctuelle, une petite ponceuse sans fil peut suffire.

Pour une utilisation plus régulière, personnellement je recommanderais plutôt de s’équiper d’un duo excentrique + ponceuse delta pour les angles, (qu’on peut toutefois toujours faire à la main).

(Je n’ai pas encore testé la ponceuse à bande, c’est pourquoi je n’en parle pas).

La ponceuse vibrante filaire est une option intermédiaire intéressante pour une utilisation occasionnelle.

Les professionnels auront ensuite intérêt à s’équiper d’outils encore plus performants, conçus pour une utilisation très fréquente et intensive, mais ça, c’est une autre histoire !

Et vous qu’en pensez-vous, êtes vous d’accord avec cette recommandation ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !