Juil 212016
 

Un article « mains dans la terre » aujourd’hui, pour vous raconter la suite du début de l’aventure lombricomposteur. Il y a quelques jours, je vous disais avoir reçu et monté mon City Worms. Deux jours plus tard, je suis allée adopter mes petits protégés, et les mettre dans leur nouvelle maison ! Ma démarche « Zéro déchet » avance peu à peu. 

Je me suis donc rendue chez mon « dealer de vers », qui m’a montré au passage son installation maison de lombricomposteur à base de bacs de poissonnerie en polystyrène, dans sa cave. C’était un peu plein de moucherons, j’espère que nous en aurons moins.

Il m’a rempli deux grands bacs en plastique de compost « mûr » ou en cours de mûrissement, plein de vers bien actifs.

IMG_20160711_190658

Et il m’a donné aussi un grand bac plein de litière de démarrage, qu’il « fabrique » maison. Il s’agit de marc de café récupéré chez un commerçant des environs, et de litière végétale de son chat, usagée (mais les parties non souillées, évidemment). J’avais quand même peur que ça sente le pipi de chat, mais non honnêtement, une légère odeur végétale agréable, j’ai mis les mains sans souci.

IMG_20160711_190705

Celle-ci était bien sèche, je l’ai donc humidifiée et mélangée pour l’homogénéiser.

Après ça j’ai ouvert mon lombricomposteur, j’y ai installé le carton d’emballage au fond. Oh zut j’ai oublié de prendre la photo ! Il s’agissait simplement de couvrir la partie perforée du bac avec un grand carré de carton. Par dessus, j’ai mis le reste du carton d’emballage, préalablement déchiré en petits bouts et trempés dans l’eau de mon seau (vous savez, celui qui me sert à récupérer l’eau de la douche en attendant qu’elle chauffe!) pour bien les humidifier.

Encore par dessus, j’ai mis la litière de démarrage fournie par mon dealer, puis les deux boites contenant les vers, puis j’ai mélangé le tout.

IMG_20160711_191453

J’ai ajouté un peu de « Vita vers plus », les petits granulés qu’on distingue sur le dessus, ils sont fournis par Vers la terre pour aider au démarrage, ou pour nourrir les vers quand on part en congés un peu prolongés…

Par dessus, j’ai disposé le matelas d’humidification fourni avec le lombricomposteur, que j’ai humidifié là aussi en le trempant dans mon seau.

IMG_20160711_191458

J’ai replacé le couvercle, installé une bouteille coupée pour récupérer le « lombrithé », avec un peu d’eau au fond pour la lester.

IMG_20160711_191533

Et voilà, c’était parti !

Ce jour là, j’ai laissé mes petits vers se faire à leur nouvel environnement. Dès le lendemain matin, je suis allée leur donner des fanes de radis que j’avais gardées la veille. Quand j’ai soulevé le matelas pour les déposer, ils étaient nombreux en surface, sûrement à manger les granulés mis la veille !

Suite à cela, j’ai attendu quelques jours sans qu’il se passe grand chose. Au bout d’environ 4-5 jours, les vers avaient bien mangé, j’ai donc remis plus d’épluchures variées, et aspergé le matelas d’humidification d’eau car il faisait très chaud. Toujours pour la chaleur, j’ai voulu protéger mes vers des fortes températures en mettant une serviette humide pliée en deux sur le lombricomposteur.

Le soir même, en allant vérifier l’état des lieux, je me suis rendue compte que les vers essayaient de s’échapper (ils étaient sur les parois du lombricomposteur !). En fait j’ai réalisé que je leur avais bouché les entrées d’air avec ma serviette humide (!). Par ailleurs, j’avais l’impression que c’était très humide là dedans car quand j’ai soulevé le couvercle il y avait énormément de condensation. Après quelques recherches sur internet, il s’est avéré que trop chaud + trop humide étaient sûrement deux raisons valables à cette tentative de fuite.

Comme conseillé sur les forums, j’ai donc ajouté du papier déchiqueté que j’ai mélangé à la litière, afin de bien aérer l’ensemble. Ca, c’était hier. Et aujourd’hui il me semble que tout va bien, aucun vers n’était sur les rebords, les vers ont bien mangé et j’ai pu leur redonner de nouveaux restes alimentaires !

lombricomposteur

Sur la photo, il y a vraiment beaucoup de papier, j’espère que je n’en ai pas mis trop, nous verrons dans les jours à venir !  Après l’avoir prise j’ai ajouté de nouveaux aliments, donc cela devrait équilibrer.

Pour l’instant, je suis ravie de ce démarrage, qui me permet déjà d’avoir moins d’épluchures dans la poubelle ! La suite au prochain épisode 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
plus
Juil 192016
 

C’est l’été, et l’été, ça rime avec lumière. Une belle luminosité nous donne la pêche, nous ressource, bref, tout va mieux au soleil. Alors quand il fait beau, ce serait dommage de ne pas laisser entrer la lumière chez vous. Voici plein d’inspiration sur les fenêtres et portes-fenêtres, et comment habiller tout en douceur vos vitrages tout en laissant la lumière pénétrer à l’intérieur pour inonder votre appartement de ses rayons… 

Si vous voulez la tendance du moment, alors il vous faut fabriquer un rideau en macramé, en mode « fais-le-toi-même » (DIY). Idéal pour briser la vue tout en laissant pénétrer la lumière, parfait pour donner un look bohème et estival à votre fenêtre. J’adore.

rideau-macrame

Home and garden

Plus classique mais avec une touche de peps ? Installez des rideaux en tissu léger, au dégradé de couleur vive comme ici avec ce camaïeu de jaune. Faites rentrer directement le soleil et la joie dans la maison.

rideaux-degrade-jaune

Marie Claire Maison

Bon évidemment, si vous avez une vue imprenable comme c’est le cas ici avec cette porte-fenêtre en pvc, le rideau pourra rester ouvert la plupart du temps ! Que j’aimerais avoir une telle vue sur les toits (de Paris, de Toulouse, de Florence ou Sienne pourquoi pas !).

porte-fenetre-pvc-storistes

Storistes de France

Si vous avez la chance d’avoir un rebord de fenêtre (j’ai toujours rêvé d’avoir un rebord de fenêtre, pas vous ??), plein d’options sont possibles pour le décorer, mais c’est évidemment l’endroit idéal pour y disposer quelques plantes. Suspendez-en quelques unes à la tringle à rideaux, pour mieux masquer la vue tout en laissant pénétrer la lumière.

plantes-fenetres-2 cactus-fenetre

Mango and salt et Stijlvolstyling

Vous pouvez aussi vous servir du rebord de fenêtre pour disposer d’autres objets, comme des livres ou objets de décoration.

deco-fenetre

Freunde von freunden, the Ethicurean

D’ailleurs, vous pouvez aussi ajouter une étagère sur mesure devant la fenêtre, comme sur la photo ci-dessus (où l’étagère est posée sur le rebord) ou sur la photo ci-dessous, où il n’y avait pas de rebord de fenêtre (comme quoi ce n’est pas obligatoire pour installer une étagère !).

plantes-fenetres

DIY sur Design Sponge

En France où la plupart des fenêtre sont battantes, cette dernière option rendra impossible leur ouverture, alors c’est évidemment à bien réfléchir avant. Je trouve que cela marche bien dans une cuisine, ou une pièce de séjour qui posséderait plusieurs fenêtres.

Tout simplement, pour laisser entrer la lumière, c’est peut-être le moment d’ouvrir une nouvelle fenêtre, ou de changer vos menuiseries ? Chez Storistes de France, vous trouverez tous types de fenêtres, porte-fenêtres, et les stores intérieurs ou extérieurs pour aller avec.

Et vous, quel est votre stratagème pour laisser entrer joliment la lumière, mais pas les regards ?

Rendez-vous sur Hellocoton !