Fév 122016
 

On ne présente plus Hartô qui est présent dans à peu près toutes les émissions de déco du moment. C’est une très belle réussite de la marque, éditeur de design.

Chez Hartô, les designers sont français, mais en creusant, j’ai appris que la plupart de la production est faite au portugal. J’avoue que cela m’a un peu déçue au début, car je recherchais des marques exclusivement made in France. Bon. Mais après réflexion, déjà le portugal ce n’est pas non plus la Chine, et la qualité, elle, est bien au rendez-vous.

Or finalement, dans une démarche de durabilité, de « Slow design », ce qu’on recherche, c’est avant tout des meubles authentiques et de qualité, que l’on peut garder toute sa vie après les avoir choisis avec beaucoup de soin. Or il me semble que tout cela est réuni chez Hartô.

Quelques photos de la collection vue à Maison & Objet :

L’enfilade en bois que l’on voit au fond est une des nouveautés de l’année. J’aime beaucoup sa simplicité réhaussée d’un peu d’originalité avec ces rayures en diagonale.

Harto

Harto-2

Harto-3

Ces petits secrétaires muraux ne sont pas nouveaux, mais c’est un de mes coups de coeur de chez Hartô. J’imagine parfaitement l’un d’eux dans mon entrée, pour poser clés, courrier et compagnie.

Harto-4

Harto-5

Pour en savoir plus sur Hartô, rendez-vous sur leur site internet et leur eboutique.

Rendez-vous sur Hellocoton !

{Maison & Objet} Drugeot Labo

 Posted by at 8 h 01 min
Fév 032016
 

Mon tour de mes repérages à Maison & Objet est loin d’être terminé ! Et pourtant, je suis loin d’avoir visité les près de 3000 exposants du salon… Aujourd’hui on attaque « les choses sérieuses » (le mobilier, quoi), avec les meubles en bois de chez Drugeot Labo : un design contemporain avec l’utilisation de bois massif de manière totalement traditionnelle. 

Je vous préviens tout de suite, Drugeot Labo n’est pas à la portée de toutes les bourses. Mais c’est « la rançon de la qualité », car c’est un vrai atelier artisanal familial comme on les aime qui les fabrique :

L’arrière grand-père puis le grand-père étaient tonneliers, et fabriquaient des barriques pour le cidre dans leur région de l’Anjou. Le père a ensuite commencé à créer des objets en bois, seul dans son atelier au bord du ruisseau nommé le Drugeot.
En 1969, il fonde les Ateliers du Drugeot et créée développe une gamme de meubles d’appoint en chêne et merisier massif.

En 2000, Matthieu et Pierre Rochepeau reprennent l’entreprise familiale, et créent en 2008 la marque Drugeot Labo, « alliance de ce savoir faire traditionnel et du désir d’explorer d’autres territoires, de surprendre, d’intriguer, de faire sourire ».

L’atelier, est implanté dans l’Anjou, région cidrière, et est inscrit aux Ateliers d’Art de France depuis 2009 (encore un gage de qualité). Evidemment la production est maintenant organisée de manière semi-industrielle car la demande est grande. Cinq designers travaillent pour la marque.

Le bois (chêne, frêne, hêtre, tilleul) provient exclusivement de forêts françaises. Les chutes de bois sont recyclées pour chauffer les ateliers ainsi que le four d’un boulanger bio (génial !). Les copeaux sont réutilisés par un aviculteur pour la litière de ses poulets bio (encore plus génial!).

Bon, c’est une belle histoire que je vous raconte, mais sinon, ça donne quoi ? Et bien voilà deux photos qui vous donne un exemple de ces incroyables créations : un style très original de la couleur, la part belle au bois évidemment… un petit côté scandinave dans le style.

Drugeot-labo

Drugeot-labo-2

Mais ceci est un tout petit extrait de la collection, vous pourrez en voir beaucoup plus sur le site internet de Drugeot Labo, ou pour acheter, sur Design Ikonic par exemple.

Ma préférée ? la bibliothèque Frisco qui est géniale avec son cadre oblique. Le top ? 100% personnalisable au niveau des couleurs, que l’on peut choisir librement dans le nuancier RAL.

Rendez-vous sur Hellocoton !